• Après cinq jours passés à visiter des appartements inabordables, des chambres à louer de motel sordides, des mobiles homes réservés à des sexagénaires, nous décrochons un rendez-vous dimanche 11 février avec le propriétaire d'un appartement,  606 Spruce Avenue.
    Le propriétaire est d'origine turque, la cinquantaine et sympathique. Nous décidons de jouer franc jeu d'entrée et nous lui racontons le voyage que nous voulons faire et nos premières péripéties. Il se montre amusé par les deux folles de françaises que nous sommes et décide de nous aider, de nous mettre le pied à l'étrier. Il nous confie les clés de son appartement, sans contrat, sachant que nous n'avons presque plus d'argent et pas de papiers...
    Regain d'optimisme et grand sourire banania bloqué sur nos visages. C'est lundi 12 février au matin que nous prenons possession des lieux.

               
    L'appartement est insalubre et nous sommes les seuls blancs du quartier, ça impressionne un peu quand même mais, comme on dit, à cheval donné, ne regarde pas les dents ! Nous avons un toit et, chaque chose en son temps...

    Un petit tour au supermarché le plus proche, quelques produits d'entretien, nous retroussons nos manches, meubles et lits se retrouvent sur le trottoir et c'est parti pour un lessivage complet des lieux !  
    L'endroit se compose de deux chambres, une salle de bain, une cuisine et un living room. C'est en fait le rez-de-chaussée d'un immeuble de deux étages et, devant notre porte, il y a quand même un palmier, signe significatif à nos yeux de l'endroit où nous sommes ! LA FLORIDE ! ! !
    Le jour suivant, rebelotte, chacun enfile sa tenue de fée du logis et peu à peu ça prend forme.                     Le propriétaire et le voisin nous prêtent main forte et c'est ainsi que nous nous retrouvons en possession d'un frigidaire, d'un poste de radio, d'une télévision et de quelques ustensibles de cuisine !
    Notre petit monde se compose de Franck: le Manager....de quoi ?? On ne sait pas mais, à force de traîner toujours dans le quartier, et bien il est toujours là où il faut ,au moment où il faut et il habite la maison d'à côté, ce qui est pratique. C'est un grand black, gentil, mais pas très fûté qui a perdu son travail et qui a été aidé par notre propriétaire ?Pour la petite histoire, il nous arrivera à plusieurs reprises d' emprunter son véhicule quelques heures contre des cigarettes...
    Puis il y a la femme ? L'amie  de Franck ? une femme obèse, bavarde et qui passe son temps à nous demander aussi des cigarettes. Elle n'est jamais très loin non plus.
    Ilhan, notre propriétaire a fait fortune en inventant le code barre et en vendant le brevet. Il a également mis au point un certain nombre d'appareils types Bed Monitoring pour équiper : hôpitaux, ambulances, vétérinaires, particuliers. Sa société Pace Technology fonctionne toujours merveilleusement bien aujourd'hui !

    Il est resté simple et n'hésite pas à aider son prochain. Il se pourrait d'ailleurs que Zoltan décroche un emploi dans un restaurant assez rapidement grâce à lui. Nous verrons.
    Voila pour l'instant les acteurs qui nous entourent...

    Vendredi 16 février, le téléphone sonne pour la première fois et le lundi suivant, nous pouvons enfin dormir dans de vrais lits récupérés à l'armée du salut !
    Il y a toujours un peu de bricolage à faire mais petit à petit, à force de travail et avec quelques bombes de peinture, l'endroit devient plus confortable et agréable à vivre.



    Juste à côté, il y a même une laverie automatique et, comme vous pourrez le constater, nous ne perdons jamais l'occasion de nous amuser!
                




    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique